God save the Beans. Chroniques sous la manche # 1

Publié le par L'observateur impartial

L’art et la manière d’avoir des occupations débiles :
les courses de lévriers
 
 c.jpg 
« La pire soirée de ma vie. Et de loin. »
(Janus Lumignon)

C’est indéniable : dans de nombreux domaines, les britons nous sont infiniment supérieurs.

Ils ont une meilleure descente (note à moi-même : ne plus leur lancer de défis question picole…)

Des journaux plus "croustibelins" (© pubeuse luminescente), regorgeant de ragots immondes et de faits divers macabres*,
Des Fisch and Chips cent fois plus graisseux que nos kebabs les plus immondes, 
Des équipes de foot qui nous étrillent régulièrement, 
Des supporters de foot bourrins qui étrillent régulièrement nos propres supporters,
Des hommes politiques comparativement sous médiatisés (c’est bien simple, tout le monde s’en bat l'oeil des politicards),
Des groupes de pop qu’on passe notre temps à copier sans jamais les égaler,
Des écrivains salement plus talentueux et classieux que nos tristes baudruches littéraires hexagonales (cf. Irvine Welsh, John King ou J.G. Ballard) ,
et … 
Ils ont les courses de lévriers.
Un must absolu pour tout observateur du kitsch qui se respecte.


G.jpg

La chose se présente ainsi :

D'abord un bout de chiffon boueux tracté sur un rail et censé représenter un lapin (de loin, alors... cf. ci dessus).
6 bestioles infiniment maigres et aérodynamiques, avec des pattes qui n’en finissent pas. Assez ridicules pour tout dire, mais filant comme des dératées, langues pendantes et oeil fou, quant elles sont lancées**.
Des spectateurs bourrés comme des polacks et mugissants dans la plus grande tradition braillarde britonne, rugissant des invectives à l'adresse des malheureuses bestioles (« Number 6, you're a fuckin' damn' motherfucker ! I'll kill you, number 6, I'll kill you bastard !!! »)
Des bookmakers débonnaires aux tuyaux foireux. 
Des courses de 30 secondes durant lesquelles il est impossible de différencier son favori des autres bestioles de la meute. Juste une masse de corps en mouvements floue dans laquelle émerge parfois une patte où un jappement.
 Et un laps de temps entre chaque course assez grand pour aller se ravitailler en bières.
 Un must, on vous dit.

dd-copie-1.jpg
 
* Pioché dans le Daily Mirror, hier :
« Il passe une folle nuit d’amour avec une fille morte depuis trois jours.
John Clergy, 35 ans, nous déclare : je ne me suis rendu compte de rien. Je croyais qu’elle dormait. »
La classe internationale...
 
** Toute personne désireuses d’adopter un lévrier en fin de course est priée de contacter l’observatoire. Il y a un sérieux problème d’abandon de bestioles quand elles ne sont plus bonnes à courir, ici. L’ONK en a déjà adopté 3. Moins utile qu’un pitbull, ok, mais ça vous confère illico une indéniable prestance esthétique.

E-copie-1.jpgCrédits photos : Janus Lumignon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

l'observateur du kitsch 14/02/2008 09:14

@ Zgur

Implacable démonstration.
Je m'incline, admire ("qui mange un chien, chihuahua" : total respect...), et m'interroge : qu'est ce qu'on attend pour en faire des disciplines olympiques ?

Zgur 12/02/2008 17:28

"seriez vous pratiquant de ce digne sport "

Certes oui.

Et je peux vous dire que les plus jolis à dégommer sont les plus trafiqués: les caniches oranges. C'en devient presque poétique de les voir gicler en arabesques sanguinolantes rouge orangé sur le fond azur du ciel duquel ils se détachent si bien.
A moins de pratiquer en nocture où le ton sur ton (caniche noir sur fond noir étoilé) est de mise, car beaucoup plus sportif.

Le shoot-caniche est plutôt une activité "in-door", un sport d'intérieur, un peu comme lorsque fut créé le Basket Ball, pour occuper les joueurs de base-ball pendant l'hiver étatsunien.

Et concernant les chihuahuas, je ne joue jamais avec la nourriture des autres car c'est bien connu, "qui mange un chien, chihuahua".

Bon ...

Sur ce ...

Je sors.

Arf !

Zgur

l'observateur du kitsch 11/02/2008 21:33

@ Charançon,
Ouaip ben tu ferais bien de te préparer à la chose, pacque Lumignon et moi, on a joué et perdu les tickets pour le concert de Justice. En plus, on est devenus salement lévriers addicts...
Mais t'inquiètes, tu pourras rester chez moi à faire des haltères avec Papsi (light), il a une très belle collec de CD de Dance. La teuf, quoi.

Le Charançon Libéré 11/02/2008 15:43

Oui, ben j'espère que tu vas me trouver mieux à faire pour cette fin de semaine. Parce qu'il n'y a pas moyen : je ne traverse pas la Manche, surmontant ma hantise du transport aérien, pour venir regarder de faméliques chienchiens se tirer la bourre après une peluche…

(Quoique… du ball-trap de caniches… ça a l'air plutôt tentant… T'as rien avec des poneys ? )

l'observateur national, voire international, du kitsch 11/02/2008 12:18

@ Zgur,
seriez vous pratiquant de ce digne sport ?
si oui, je ne saurais trop vous conseiller deux autres occupations aussi saines que viriles : le lancer de chihuahuas et le shoot-caniches (tres populaire a l'ONK).
Au plaisir