Merveilles du monde animal, ou pas #5

Publié le par L'observateur impartial

Oh, that band !!! Devo, Whip it.


A énumérer les motifs à enthousiasme de ce clip des lumineux tarés de Devo, on prendrait le risque de s’étaler disgracieusement sur des pages et des pages. De s’embourber dans de longues considérations brouillonnes ; enthousiastes mais inutiles. On préfère aller au vif du sujet plutôt que de bramer longuement notre adulation de manière aussi indigeste qu’inconsidérée.  
C’est qu’il suffit de visionner ladite vidéo pour comprendre qu’elle est inépuisable niveau kitsch : des improbables couvre-chefs coniques* fièrement arborés par nos héros, en passant par l’accorte matrone zieutant la scène depuis la fenêtre d’un genre de chalet Ikea toc sa spatule phalique à la main, l’esthétique cuir (queer ?) cheap des membres du groupe, le déshabillage expert de cette zorrote voluptueuse finalement malmenée et les ébats très virils de cow-boys aux dents clinquantes et de cow-girls lascives qui n’ont pas vraiment l’air d’avoir du vague à l’âme**, le cocktail visuel distillé a tout pour réjouir, voire pour étourdir de volupté, l’amateur de kitsch qui se respecte.  
Déjà, il y avait la chanson en elle-même, jouissive incitation au sadomasochisme soft***, machine à danser et  hit absolu des désaxés du post-punk-kraut-rock-pré-électro-machin. Mais ce clip, que l’on vient juste de découvrir, en remet une couche dans la perfection kitsch et nous impose, bien contre notre gré (tu nous connais, on aime déblatérer jusqu’à saturation...), le silence.

 

 

«
Ah, c’est le silence, plutôt, qui devrait suivre. »
(Max Pol Fouchet, postface au chef d’œuvre de Malcolm Lowry, Au dessous du Volcan)

 


* Couvres chefs dit « en pots de fleurs » et expertement fabriqués par les intéressés en personne dans le but de focaliser l'intégralité de leurs énergies sexuelles sur leurs voix. Ca semble efficace.
** Le premier lecteur à signaler la très subtile allusion à un magistral et foutraque roman ricain contemporain gagnera son poids en jus de yahou.
*** « whip it » = fouettes ça / fouettes le !!!

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L'observateur du kitsch 31/05/2008 09:07

@ fidèle zgurien entre les fidèles
Je prends la manivelle, ami, même si je l'utiliserais surement ailleurs.
Pour le côté tchat privé, je ne peux qu'abonder dans ton sens. Désert c'est désert. Ceci dit, je ne suis pas très bon côté promotion/régularité/socialeries blouguiennes, je peux difficilement me plaindre. Et puis, ça permet de faire le tri, ne restent que les meilleurs...
Au plaisir de te relire
Lémi

Zgur 20/05/2008 20:29

Oui, le pal aussi.

Mais nous y sommes tous soumis à ce supplice qui commence si bien et qui finit si mal.

Car qui d'autre que Pal Sarkozy de Nagy Bosca a généré et élevé ce petit Nicolas qui nous fait si mal, hein, qui d'autre?

A part ça, tu veux une manivelle pour redémarrer ?

Salutations amicales itou
(c'est y pas kitsch, l'itou?)

Ça finit vraiment par faire tchat privé ici, tu ne trouves pas ?

Arf !

Zgur

observateur qui se fait rare 19/05/2008 12:29

Ami Zgur,

je ne peux qu'abonder dans ton sens concernant le recours au fouet, mais le pal pourrait se révêler plus adapté.
Si l'ONk se fait rare, c'est qu'il ne veut pas tomber dans les griffes de l'intoxication webienne. Mais il pourrait revenir (pour mieux repartir?)

Salutations amicales
Lémi

Zgur 10/05/2008 01:41

Ouais,
Régime singapourien et 20 coups de fouet pour tous les visiteurs qui ne commentent pas, c'est le service minimum, nom d'un chapeau ridicule et rigolo.

Salutations chapelières, ami qui se fait rare.

Arf !

Zgur